Réflexologie : comment prendre soin de ses pieds à la maison ?

Constituant l’apanage de la médecine chinoise, la réflexologie plantaire commence à gagner du terrain dans les pays occidentaux. Toutefois, si recourir à un spécialiste est très coûteux, il est important de souligner qu’elle peut se faire à la maison. Dès lors, la question se pose donc de savoir : « Quelles sont les techniques de base à maîtriser pour une réflexologie à la maison ? ». Toutefois, avant de répondre à cette question, il est important de voir quelles en sont ses vertus ?

Les vertus de la réflexologie plantaire

La réflexologie des pieds présente une multitude de vertus réflexologie à l’égard de ses accoutumés. Dans un premier temps, elle améliore la circulation sanguine et lymphatique. Effectivement, elle facilite les retours veineux et traite les problèmes de jambes lourdes ainsi que les varices. Ensuite, contribuant à l’élimination des toxines, la réflexologie permet également de réduire les troubles immunitaires et respiratoires. Sur le plan mental, elle agit positivement sur le stress et réduit les risques de dépression et de surmenage. La réflexologie plantaire dégage en effet des énergies négatives et nuit à l’anxiété. Par conséquent, elle procure à ses habitués une sensation d’apaisement et de bien-être, et ce, sur le long terme. Néanmoins, pour bien la pratiquer à la maison, il faut connaître les techniques de base pour la relaxation des pieds afin d’éviter les mouvements brusques et douloureux.

Les techniques de base de la réflexologie plantaire

Avant de masser les points de la voûte plantaire, il est important de bien relaxer les pieds. En somme, le processus est simple : il suffit de glisser les deux mains de part et d’autre des côtés du pied afin d’activer les flux sanguins, et de procéder à un mouvement de rotation à chaque fin de glissement des mains. Il importe de répéter plusieurs fois ces mouvements pour un bon échauffement. Ensuite, cette étape terminée, il faut commencer par le massage du métatarse, c’est-à-dire le dessus du pied, en partant du centre vers les côtés. Ce réflexe permet en effet de dynamiser les méridiens avant le massage de la voûte plantaire. Lors du massage de ce dernier, la friction avec des mouvements circulaires dans le sens d’une aiguille d’une montre constitue le meilleur moyen de stimuler les zones réflexes. Une fois que ce procédé est fini, il est utile d’étirer les pieds pour une bonne relaxation. Mais, dans quels cas la réflexologie plantaire est-elle contre-indiquée ?

Les contre-indications de la réflexologie plantaire

Les femmes enceintes de moins de trois mois ne peuvent pas recourir à la réflexologie plantaire. Les frictions apportées à certains points de la voûte plantaire peuvent en effet conduire à une fausse-couche. De plus, pour ceux ou celles ayant eu une maladie cardiaque récente, la réflexologie plantaire est à proscrire en raison de la vivacité de la friction des points réflexes. Par ailleurs, en cas de traumatismes et d’inflammations des pieds, la réflexologie plantaire est à éviter dans la mesure où elle risquerait d’aggraver la lésion. De plus, il est important de souligner que cette médecine douce ne doit pas commuter au traitement médical pour certaines maladies notamment : le cancer, le diabète et la phlébite.

 

 

Maux de tête : quelles méthodes naturelles peuvent me soulager pour éviter les médicaments ?
Douleurs cervicales au bureau : les causes et les astuces pour vous soulager