Explication médicale des traitements et des remèdes de l’infection urinaire

soigner une infection urinaire

Les infections urinaires peuvent toucher plusieurs organes du système urinaire (vessie, reins, urètre, prostate). Pour des raisons anatomiques, les femmes sont plus sensibles à ces infections qui se propagent à la vessie. La cystite est très courante et se caractérise par une sensation de brûlure lors de la miction et une envie fréquente d’uriner. Le plus souvent causée par E. coli, elle est traitée par des antibiotiques.

Qu’est-ce que la cystite ?

La cystite est une infection des voies urinaires situées dans la vessie. Dans 90 % des cas, elle est causée par une bactérie appelée « E. coli », mais d’autres bactéries ou microbes peuvent la provoquer. On l’appelle cystite aiguë car elle guérit rapidement avec un traitement. Cette infection urinaire se produit lorsque des bactéries E. coli naturellement présentes dans le tube digestif (côlon, rectum) pénètrent dans l’urètre puis dans la vessie et commencent à se multiplier. La longueur de l’urètre féminin est courte, c’est pourquoi la cystite est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. Une femme sur deux connaîtra un ou plusieurs épisodes de cystite aiguë au cours de sa vie. Deux pics de fréquence ont été observés : au début de l’activité sexuelle et après la ménopause. Il existe également des cystites chroniques non infectieuses qui peuvent être traitées par un traitement naturel pour soigner une cystite. Il s’agit des cystites interstitielles et des cystites qui surviennent à la suite d’un traitement ou de la prise de certains médicaments. Chez certaines personnes vulnérables, la cystite peut être plus grave. Des complications peuvent survenir. C’est pourquoi, dans ces situations dangereuses, des traitements plus complexes sont mis en place et adaptés à chaque situation. Par exemple, les infections urinaires peuvent s’aggraver en cas d’anomalie des voies urinaires (présence d’un reflux vésico-urétéral, de calculs rénaux, etc.) ou après des interventions récentes sur les voies urinaires. De même, chez les sujets immunodéprimés (VIH, cancer, transplantation rénale, etc.). Pour en savoir plus, cliquez ici.

Les différents symptômes de la cystite !

  • Chez la femme : la cystite survient de façon plus ou moins brutale (sensation de brûlure ou de douleur lors de la miction ; sensation de lourdeur ou de douleur dans le bas-ventre ; besoin d’uriner fréquemment sans pour autant uriner en grande quantité ; urine trouble à l’odeur inhabituelle pouvant contenir du sang). En revanche, dans le cas d’une infection urinaire (cystite) limitée à la vessie, le patient n’a pas de lombalgie, pas de tremblements et une température corporelle normale (la fièvre est le signe d’une infection rénale ou d’un épisode de pyélonéphrite).
  • Chez les nourrissons et les enfants en bas âge : Chez les enfants plus âgés, les symptômes de la cystite sont les mêmes que chez les adultes, mais chez les nourrissons ou les jeunes enfants, les symptômes d’une infection urinaire peuvent être trompeurs (urine d’une odeur ou d’une couleur inhabituelle, fièvre inexpliquée, fuites urinaires, perte d’appétit, sang dans les urines, vomissements, fatigue ou changement d’humeur, retard de croissance ou perte de poids, douleurs abdominales).

Vous avez donc une cystite si votre urine est trouble, c’est-à-dire s’il y a du sang dedans ou si vous ressentez une sensation de brûlure ou une douleur lorsque vous urinez, et que vous avez envie d’aller souvent aux toilettes. Vous devez agir rapidement pour soigner votre cystite !

Quels médicaments en vente libre puis-je utiliser pour traiter une infection urinaire ?

Si vous devez consulter votre médecin pour éviter les complications, certains remèdes naturels comme le sachet infection urinaire peuvent vous aider à patienter en soulageant les symptômes. Il n’y a pas de secret pour traiter la cystite chez la femme et la cystite chez l’homme : buvez beaucoup d’eau !

  • Pour la cystite, buvez une tisane (le thym est un puissant agent antibactérien et antiviral. Il est donc recommandé de boire du thym environ toutes les 4 heures), du jus de fruits, notamment du jus de canneberge, du bouillon, etc.
  • Pour soulager les douleurs de la cystite, préparez un mélange dans un verre d’eau : 1 cuillère à café de bicarbonate de soude, 1 cuillère à café de jus de citron, et 2 comprimés d’aspirine 500 mg.
  • Plus vous urinez, plus vous pouvez éliminer les bactéries responsables de l’infection urinaire. Même lorsque vos symptômes disparaissent, il est nécessaire de continuer à boire suffisamment.
  • Si vous souffrez de cystite, vous devez également éviter la constipation, car les selles retenues sont souvent la cause de l’infection.

Prendre des médicaments contre les infections urinaires

Il existe des traitements naturels pour soigner la cystite, mais il est également nécessaire de prendre certains médicaments en cas de complications de la maladie. L’efficacité des antibiotiques dépend du respect de la prescription de votre médecin. Voici quatre règles d’or pour maintenir l’efficacité des antibiotiques et limiter la résistance aux antibiotiques.

  • Veillez à respecter la posologie et la durée de l’antibiothérapie.
  • N’arrêtez pas le traitement prématurément. Les antibiotiques doivent être pris jusqu’au bout, même si votre état s’améliore.
  • Ne donnez pas votre traitement à quelqu’un d’autre. Les antibiotiques sont destinés à tout le monde.
  • Si vous avez des doutes ou des effets secondaires, consultez votre médecin.

Il faut savoir que les antibiotiques, lorsqu’ils sont mal utilisés, s’affaiblissent. Toutefois, les patients doivent consulter leur médecin régulièrement (une à deux fois par an) pour réévaluer la situation et adapter le traitement. Si des anomalies sont suspectées lors du suivi, des examens complémentaires (mesure du débit urinaire, uroscanner, échographie pelvienne et abdominale…) sont nécessaires. Un traitement chirurgical de l’appareil urinaire est parfois nécessaire en cas d’anomalies anatomiques de l’appareil urinaire.

La boutique bouddhiste, un havre de paix
Quels sont les différents types d’eaux florales ou hydrolats ?