Publié le : 27 septembre 20215 mins de lecture

À vélo, les casques s’avèrent toujours indispensables. Mais, qu’en est-il des lunettes ? Amateur ou professionnel, vous devez à tout moment vous en équiper pour protéger vos yeux de toutes les agressions possibles. Il vous faudrait même en posséder plusieurs qui s’adaptent à tout type de sport que vous devez pratiquer en vélo. Alors, suivez ces astuces suivants pour vous aider à trouver les lunettes idéales.

Pourquoi des lunettes de vélo ?

Au même titre que le casque, les lunettes ont un rôle principal et plus évident, c’est la protection. Une sortie à vélo sans lunettes peut s’avérer dangereuse pour votre yeux. Pourquoi, cela vous semble étonnant ? Des études ont prouvé que le risque d’une opacification du cristallin de l’œil et de cataracte qui peut mener à la cécité totale est triplé par une longue exposition au soleil et des rayons UV. Utiliser des lunettes qui bloquent les rayons ultraviolets du soleil est donc la meilleure solution pour le prévenir. N’oubliez pas que le soleil n’est pas le seul élément gênant durant votre conduite en vélo. Vous devez aussi protéger vos yeux du vent, de la pluie, des branches, des insectes et des autres projections en tous genres comme les sables, les poussières, l’eau… Bref, les lunettes de vélo protègent contre les différents obstacles de la route. Trouvez des modèles adaptés sur xxcycle.fr.

Comment choisir ses lunettes de vélo ?

Pour savoir quelles lunettes de vélo choisir, vous devez prendre en compte quelques critères essentiels. Vous devez par exemple opter pour une paire de lunettes qui tient très bien à votre visage, c’est-à-dire ni trop petite ni trop grande sinon, vous serez vite gêné. Le choix de la monture doit aussi s’adapter au port de votre casque. Elle doit ainsi être flexible, assemblée dans un matériau souple comme le caoutchouc (sur les branches et le nez) et avec des axes solides pour que les lunettes ne se glissent pas en cas de mouvement brusque. Certains modèles sont par exemple équipés de pads de nez réglables pour améliorer leur ajustement. Pour plus de confort donc, privilégiez le bon maintien et la légèreté, car vous allez la porter durant toute votre sortie en plusieurs heures. Vous avez également le choix entre la monture cerclée ou semi-cerclée. Préférez aussi une bonne ventilation pour chasser la buée. Leur résistance aux chocs est également importante pour éviter la casse et les blessures en cas de chute. Les verres doivent aussi être en polycarbonate, un matériau particulièrement très résistant. Enfin, la forme des verres doit être spécialement galbée et enveloppante pour favoriser un large champ de vision et pour avoir une protection optimale. N’oubliez pas qu’une bonne paire de lunettes garantit un excellent confort visuel tout en améliorant votre sécurité, alors faites le bon choix.

Combien de lunettes devez-vous posséder ?

Notez que le niveau de protection s’adopte en fonction de la météorologie. Autrement dit, les verres de lunettes de vélo doivent correspondre à l’ensoleillement. Cela veut dire qu’ils ne doivent pas être les mêmes durant une sortie ensoleillée et une sortie pluvieuse. En effet, cyclotourisme, vélotaf, bikepacking… il arrive que le sportif soit obligé de prendre son vélo même si les conditions climatiques ne sont pas clémentes. Dans ce cas, le port de lunettes est imposé. Et ce sont les teintes qui font la différence. Elles se distinguent en cinq catégories :

  • Catégorie 0: verre transparent ou très légèrement teinté, à porter par temps pluvieux, nuageux ou de nuit, c’est-à-dire lorsqu’il y a très peu de luminosité extérieure.
  • Catégorie 1: teinte légère de couleur jaune ou rose (filtration entre 20 à 57% de la luminosité) pour les temps faiblement ensoleillés.
  • Catégorie 2: par temps ensoleillé, voire lorsque la lumière augmente. Les verres sont teintés de couleur brun ou marron.
  • Catégorie 3: c’est le modèle le plus courant avec une filtration d’éclairage comprise entre 58 et 82%. Ils sont efficaces dans les situations de forte luminosité, c’est-à-dire que le temps est fortement ensoleillé.
  • Catégorie 4: Ils filtrent jusqu’à 97% de luminosité naturelle. Ils sont recommandés en cas de luminosité solaire extrême en haute montagne comme l’alpinisme.

Il existe également les verres photochromiques qui changent de couleur en fonction de la lumière. Ils sont idéals lorsque l’ensoleillement est variable.